Prévention et hygiène dentaire

Prévention et hygiène dentaire

Il est démontré que des mesures préventives permettent de diminuer le risque de développer des maladies parodontales qui mèneraient à des traitements plus importants. Concernant la prévention et l’hygiène dentaire, il sera question des trois thèmes suivants:

  • Le brossage des dents
  • Les outils indispensables pour un brossage complet
  • La mauvaise haleine et l’hygiène buccodentaire

Le brossage des dents

De nombreux agents extérieurs peuvent pénétrer à l’intérieur de la cavité buccale et l’attaquer. Pour les contrer, voici des techniques de brossage nécessaires pour préserver une bonne santé dentaire :

  • Se brosser les dents au moins 2 fois par jour pendant 2 minutes dans chacune des zones de la bouche, soit la surface externe du côté des joues, la surface interne du côté du palais et de la langue (haut et bas) et la surface des dents (privilégier un brossage vertical, sauf sur la surface des dents).
  • Choisir une brosse à dents à poils souples et à petite tête afin de mieux atteindre les zones plus difficiles.
  • Changer sa brosse à dents tous les 2 à 3 mois.
  • Privilégier la brosse à dents électrique ou à pile pour les personnes à dextérité réduite ou pour les enfants (maintenir en place quelques secondes la brosse sur une dent et passer à la suivante pour une brosse à tête oscillo-rotative) et changer la tête de la brossette tous les 3 mois.
  • Utiliser un dentifrice adapté à votre condition selon les conseils de votre dentiste (dentifrice contre la carie, qui protège les gencives, blanchissant ou pour les dents sensibles).

Les outils indispensables pour un brossage complet

La soie dentaire

Pour nettoyer les espaces interdentaires, il est indiqué d’utiliser la soie dentaire. Demandez conseil à votre hygiéniste dentaire ou votre dentiste pour une utilisation optimale de cet outil nécessaire.

La soie dentaire aide à éliminer la plaque et le reste des aliments pris entre les dents. Elle prévient l’apparition des caries et des maladies des gencives. Il est recommandé d’utiliser un fil d’une longueur de 45 cm environ pour un nettoyage optimum.

La brossette interdentaire

Le fil dentaire peut se présenter aussi sous la forme de brossettes interdentaires. Ces petits goupillons sont recommandés pour nettoyer les espaces plus larges entre les dents. Il suffit d’insérer la brossette dans les espaces entre les dents en exerçant une légère pression. De tailles différentes, demandez à votre spécialiste laquelle serait la meilleure pour vous.

N’oubliez pas qu’il est important de changer régulièrement votre brossette

Le rince-bouche

En plus d’améliorer l’haleine, l’utilisation d’un rince-bouche est un excellent complément au brossage des dents et à l’utilisation de la soie dentaire. Il est reconnu que les bains de bouche limitent la prolifération d’agents pathogènes dans la cavité buccale en détruisant ceux-ci et, par conséquent, en les empêchant de s’accumuler sur les dents.

Certains peuvent être utilisés de manière ponctuelle ou quotidiennement. Lors d’une blessure, par exemple, on peut utiliser un rince-bouche antiseptique. Cependant, il est déconseillé de l’utiliser au quotidien à cause des risques de brûlure et d’assèchement de la bouche à long terme causés par un usage répété. Utiliser tous les jours un rince-bouche à base d’alcool est également déconseillé.

Pour une bonne hygiène au quotidien, utiliser un rince-bouche est favorable. Cela aura pour effet de réduire le risque de développer une gingivite ou l’accumulation de plaque dentaire. Le bain de bouche se fait après le lavage des dents et il vaut mieux attendre une trentaine de minutes avant de manger ou de se rincer la bouche.

La mauvaise haleine et l’hygiène buccodentaire

Les causes de la mauvaise haleine

  • La présence de bactéries sur les dents, sur les muqueuses ou sur le dessus de la langue
  • L’accumulation de plaque dentaire, la gingivite ou la parodontite
  • Des prothèses mal entretenues (accumulations alimentaires)
  • Une mauvaise hygiène buccodentaire (résidus alimentaires qui stagnent entre les dents)
  • Les maladies parodontales
  • L’ingestion de certains aliments (épices, ail, oignons)
  • Une quantité de salive peu abondante
  • La présence de carie
  • La consommation de tabac
  • La présence d’abcès dentaires, d’aphtes, d’ulcérations, de candidoses ou de cancer buccal
  • Les variations hormonales lors d’une grossesse qui sont responsables des gingivites ou des reflux acides
  • Les sinusites ou les amygdalites chroniques
  • Respiration par la bouche
  • Obstruction nasale avec développement de germes dans les sécrétions
  • Certaines pathologies comme le diabète et l’hypoglycémie
  • Les pathologies gastro-intestinales, hépatiques, rénales ou pulmonaires
  • Le stress

Quels sont les traitements possibles de la mauvaise haleine (halitose)?

Si l’origine de l’halitose est buccodentaire, selon le type de trouble, un dentiste peut faire des recommandations au patient. Par exemple, une personne atteinte de sécheresse buccale pourrait se voir recommander la consommation de gomme à mâcher sans sucre pour produire plus de salive. Pour les patients portant des prothèses dentaires, celles-ci seront examinées et, au besoin, mieux adaptées. Des conseils pourront aussi être donnés pour un meilleur entretien.

De façon générale, une bonne hygiène buccodentaire est recommandée pour enrayer la mauvaise haleine

Voici quelques moyens pour parvenir à conserver une haleine fraîche:

  • Nettoyez vos dents de façon plus approfondie qu’à l’habitude avec une brosse à dents aux soies souples et un dentifrice adapté.
  • Utiliser la soie dentaire et les brossettes interdentaires.
  • Raclez une fois par jour, de préférence au coucher, votre langue avec un gratte-langue à tête plate (partir du fond de la langue et ramener doucement vers l’avant). N’oubliez pas de rincer le gratte-langue après chaque utilisation.
  • Dégagez votre nez et vos sinus.
  • Utiliser un rince-bouche antibactérien au quotidien.
  • Mangez des aliments riches en fibres et mâchez des légumes fibreux comme le persil ou la gaulthérie (thé des bois) pour stimuler le flux de salive.
  • Buvez beaucoup d’eau (au moins 8 verres par jour). Les bactéries ne sont pas friandes des milieux humides.
  • Diminuez votre consommation d’alcool et de café.
  • Vérifiez auprès de votre pharmacien ou votre médecin si vos traitements occasionnent des problèmes de bouche sèche qui peuvent être responsables d’une mauvaise haleine.
  • Bien nettoyer vos prothèses.